Disques

Liste et chroniques  de nos albums

Mélodies Nomades - 2024

Disque du jour sur TSF Jazz le 17/01

Un concert de sortie est prévu le 8 février 2024 - 20h30
Au mythique club de jazz parisien LE SUNSET/SUNSIDE

Enregistré au Studio TRAM28 par Fabien Tessier
Illustration: Juliette Stive
Graphisme: Maxime de Bollivier

Prix de vente version physique 15€ Frais de ports inclus
COMMANDER ICI
Prix de vente version numérique 11€

Chronique du disque "Mélodies Nomades" par Francis Couvreux

Après avoir pas mal tourné et enregistré un disque live, le quartet propose sur ce nouvel opus 11 compos originales d’une belle fraicheur d’inspiration signées Kamlo ou Jean-Baptiste et 3 reprises peu courantes. Deux titres chantés par Kamlo : Please don’t talk about me, I Leida chanson sentimentale de Eddy Ferret, et l’orientalisant Ishak ya boulboul

Si le swing est bien présent ici ou là (cf Nostos algos ou le très enlevé Café Sinto), le quartet acoustique à cordes s’oriente avec ce disque vers un jazz aux couleurs du monde, passant du blues (Berric blues) à la ballade sentimentale (Écueil obscur), de l’Europe centrale (Hora balalaïka) au monde latin (cf A porto Farina ou Place de la trinité), des compos ambitieuses et convaincantes attentives à la belle mélodie (cf l’Etoile bleue, Regrets ou Subtileva)

Ce voyage musical n’empêche pas Am Ketenes d’affirmer une vraie identité personnelle, chacun contribuant de manière égale au son d’ensemble et à la direction musicale.

Si Kamlo n’est pas le premier venu, il ne court pas après les notes mais privilégie la musicalité, la poésie, la finesse, et la sensibilité : exposé soigné des thèmes, sculpture de la note, attention portée à la construction des chorus (cf sur Regrets, par exemple), multiplication des sonorités et des couleurs selon les compos. Bien propulsés par une rythmique impeccable, Kamlo a trouvé en Jean-Baptiste Frugier un violoniste à la hauteur : phrasé aérien et virtuose d’une belle limpidité (cf Subtileva), lyrisme et sentiment (cf son chorus sur I Leïda).

Voilà un excellent disque qui sort des sentiers battus!

Francis Couvreux (Chroniqueur disque - Frémeaux et associés)

Chronique du disque "Mélodies Nomades"

par Arnaud Legrand 


Duke Ellington, en un célèbre aphorisme, affirmait qu’il existe deux sortes de

musiques : « la bonne et la mauvaise ».

Pour ce qu’il a de sentencieux, l’aphorisme a toutefois cette qualité assertive d’énoncer

une vérité fondamentale tout comme le dessin de presse est sans pareille dans son

immédiateté et compréhension. Aussi, j’aimerais ici à propos de l’ensemble Am Ketenes
croquer en quelques traits choisis ce que sont in fine les 
vertus séminales de la « bonne musique »
: d’abord, elle procède de la voix et du corps,
autrement dit du chant et de la danse,
du logos et du geste, ensuite elle exacerbe les mœurs
- plus qu’elle ne les adoucie
pour contrarier ce lieu commun-, et pour finir elle est la glose

sur le dogme, ce qui s’appelle « jouer » en maitrisant les règles !


Et bien voilà, tout est dit :

Am Ketenes bouge (Berric Blues), roule (Ishak ya Boulboul), boule ses traits musicaux (A

Porto Farina), vous tire larmes (Ecueil Obscur) et rires (Étoile bleue), et partout ailleurs

chante-transe-danse-jase avec l’aisance du vieux derviche et la ferveur du jeune fidèle dans

le grand jardin du Jazz-Swing et de ses créolisations traditionnelles gitanes et tziganes. C’est

la Joie qui habite la « bonne musique » d’Am Ketenes - ceux qui la jouent et la reçoivent -, et

tous les mélomanes avec moi de scander : « Que vive l’Esprit de Duke Ellington et tous ses

Beaux Enfants » !

Arnaud Legrand, Conteur d’Histoires de la Musique, contact@lamaisondupape.com
(France Musique - Guitare Mag - Les Cahiers de la guitare )

Album Live! 2021 

Enfin l'album Live que l'on nous réclamait depuis longtemps!

En effet, l'essentiel des ventes de disques se font désormais lors des concerts. Le public cherche à retrouver l'énergie perçue durant ce moment particulier et unique d'un concert de jazz. Nous avons tenté de capter ces instants et de les restituer pour avoir un album le plus fidèle possible à ce que nous faisons devant un public.
Entre swing, jazz vocal et compositions personnelles!

Disque enregistré en live par Greenhouse studio

 

Album Pash Tute 2017

Si l'énergie compacte du swing traverse ce disque, avec l'interprétation de compositions méconnues (Piton Swing, Ballade à la Romanes ), le vent nostalgique des chants en langue Rom ou Manouche (Rodava tut, Devel, Pash tute, Kamlé sinté) invite au voyage.

 Les couleurs et les ambiances se réchauffent lorsque le jazz devient plus latin, avec Vuelvo al sur (Piazzola) ou Made For Isaac ( Stochelo Rosenberg). La mélancolie se fait joyeuse... Les vifs échanges entre solistes, n'oublient jamais la respiration et privilégient toujours la mélodie.

Sur l'image Nouka Maximoff,
Photo prise par son père l'écrivain tzigane Matéo Maximoff.
Disque défintivement en rupture de stock

La Poupa 2005

Extrait de la critique publiée dans Etudes tziganes:

Emmanuel Kassimo fait preuve d'une belle virtuosité qui n'oublie ni la respiration ni la musicalité ; son phrasé limpide et chantant à la belle articulation conjugue swing et sentiment, tant à l'acoustique (cf Latcheben très belle valse du hollandais Wasso Grüneholtz) qu'à l'électrique (cf La poupa, ou la relecture nerveuse d'Hans'che swing). Que ce soit sur les standards de jazz (I'll close my eyes, My melancholy baby, Nature boy chanté en romanès), les valses (Minouche de Tony Murena) ou sur des reprises plus surprenantes (l'étonnante relecture de St Germain des prés de Léo Ferré), Emmanuel Kassimo fait preuve d'une aisance et d'une inventivité sans faille ; s'il a des doigts ce n'est jamais mécanique.
Bref, un disque très réussi et très agréable à écouter, 1OO% manouche, qui reflète bien leur expression musicale dans toute son authenticité, entre tradition et empreinte personnelle.
Francis Couvreux

Am Ketenes  s'est retrouvé  ces dernières années dans la programmation musicale de France Inter, France Culture, France Musique, Tsf, Fip, France Bleu ,
Radio Canada, les web radios live 365 ! , gyspysoul.fm, et aussi sur une radio universitaire brésilienne! Ràdio universidade.


Holocauste oublié
Le 1er album - 2000

Projet porté par Emmanuel Kassimo en 1999, ce disque ne représente pas ce que nous faisons en concert, mais c'est une photographie de la culture manouche d'aujourd'hui.

 Il s'agit de chants religieux et musiques traditionnelles et interprétés par les manouches du centre de la France que nous avons accompagnés musicalement. Il est le symbole du rassemblement des gens du voyage évangélistes et catholiques à travers la musique.
 Il contient également quelques compositions chantées de Retcha Robin sur la vie des gens du voyage, et en particulier le titre "Holocauste oublié" qui évoque l'internement des tziganes dans les camps nazis durant la seconde guerre mondiale
L'écoute en ligne est disponible sur bandcamp.

Compilations ...

On retrouve des extraits de nos disques dans de nombreuses compilations